↑ Retour à Se loger

Se loger à Tokyo

Sumisho Hôtel

http://www.sumisho-hotel.co.jp/
Au coeur du quartier de Nihonbashi et non loin de Ginza, pour un tarif entre 12 500 et 15 500 Yens par nuit en chambre de 2 cet hôtel est une véritable petite perle et ce à plusieurs titres.
Il est tout d’abord idéalement situé pour rayonner dans tout Tokyo, à 10-15 minutes à pied de la gare de Tokyo et 5 minutes du métro Ginza Line.
Il offre des chambres japonaises avec futons et tatamis (ou des chambres européennes, mais elles ont moins de charme), de taille raisonnable, avec une salle de bain privative (toilette -version japonaise avec jet- , lavabo, douche).
Le personnel parle anglais et est toujours accueillant à toute heure. Il n’y a pas de couvre-feu. Pour la réservation il est possible de  traiter directement avec eux par mail.
Un petit-déjeuner japonais peut être pris pour 1000 Y dans la salle de restaurant. Celui-ci est particulièrement copieux, change un peu tous les matins et est délicieux ; pour les accros du café comme moi, vous n’êtes pas oubliés !
Mais ce qui fait le véritable plus de cet hôtel est son bain. Un grand bain commun (mais pas mixte ^^) chaud comme seuls savent l’offrir les japonais ! Un plaisir indescriptible après une journée passée dans Tokyo.
A 50 mètres vous trouverez un combini, un resto 24/24 et un sympathique indien.

 

Homeikan Ryokan

http://www.homeikan.com/
Nous étions au bâtiment Morikawa. En 2008, nous ne voulions pas revenir au Japon sans passer par un ryokan et celui-ci était recommandé sur quelques guides et sites web, tout en offrant un tarif abordable (bien souvent les ryokans sont très chers). Nous avons été déçus. Les chambres sont très belles, il suffit de voir les photos, et il est plutôt bien situés dans Tokyo (à côté de l’université de Todai), dans un quartier calme et sympathique, mais le bâtiment est vieillissant, trop vieillissant. Les lavabos sur le pallier ou les toilettes communes sont propres, rien à y redire, mais c’est vieux et usé. Idem pour la salle de bain commune qui sincèrement mériterait d’être refaite. Avoir un style « auberge » / « vieux Japon » / « tradition » ne veut pas dire « ne pas faire de travaux ».
Autre point gênant, l’accueil. Autant il fût parfait dans d’autres hôtels, autant dans ce ryokan il a pas mal laissé à désirer. Peu d’explications, pas claires, et presque le sentiments de déranger à notre arrivée…
Pas de couvre-feu, combini et Poste à 500m, station de métro Todaimae à 5 minutes à pied.

Ryokan Asakusa Mikawaya Honten

http://asakusamikawaya.com/english/index.html
Voilà un très bon compromis que nous avons découvert en octobre 2012.
Station de Metro Asakusa (Toei et Tokyo Metro). Depuis l’aéroport : Tokyo Sky Liner jusqu’à Ueno, puis 3 stations sur la Ginza Line pour Asakusa, le terminus.
Certes un peu excentré puisque situé à Asakusa, cet hôtel n’en reste pas moins facile d’accès tout en étant dans un des plus célèbres quartiers touristiques de Tokyo. Il est véritablement situé au coeur d’Asakusa, à 50 mètres de Nakamise Dori, la rue commercante menant au temple Senso-ji.
Chambres japonaises avec tatamis et futon, petites mais propres. Salle de bain elle aussi petite, mais classique. Il s’agit plus d’un petit hôtel familial que d’un véritable ryokan.
Un accueil chaleureux et convivial. Pas de couvre-feu. Je pense que si nous retournons à Tokyo c’est là que nous nous poserons.

hotal-mikawaya-asakusa-tokyo4  hotal-mikawaya-asakusa-tokyo3  hotal-mikawaya-asakusa-tokyo2

Vue sur la Tokyo Skytree depuis la chambre :
hotal-mikawaya-asakusa-tokyo1

Petit déjeuner traditionnel (à commander la veille !) :
hotal-mikawaya-asakusa-tokyo5

Le petit plus :
Allez faire un tour dans les petites rues derrière Asakusa pour manger. Nous vous conseillons en particulier le Daikatsu.
hotal-mikawaya-asakusa-tokyo-Daikatsu

Laisser un commentaire