«

Fév 12 2017

Mort de Jiro Taniguchi, l’homme qui rêvait en dessinant

Le mangaka, auteur de « Quartier lointain », « L’Homme qui marche » et « Rêveries d’un gourmet solitaire », est mort à l’âge de 69 ans.


Jiro Taniguchi sur les marches du Musée du Louvre à Paris en janvier 2015.Stéphane De Sakutin / AFP

Mort le samedi 11 février à l’âge de 69 ans des suites d’un cancer, Jiro Taniguchi était adulé en France, bien plus que dans son propre pays, le Japon. Cette singularité tient à son style, contemplatif et littéraire, introspectif et intimiste, très éloigné des stéréotypes que l’on prête habituellement au manga. De lui, on disait qu’il était le plus « européen » des dessinateurs nippons. Le seul capable de faire la synthèse entre deux arts que l’on a souvent opposés, mais qui n’en forment en fait qu’un seul : la bande dessinée et le manga.

Suite de l’article sur : lemonde.fr.

http://bdzoom.com/

 

1 ping

  1. Mort de Jiro Taniguchi, l’homme qui r&eci...

    […] De lui, on disait qu’il était le plus « européen » des dessinateurs nippons. Le seul capable de faire la synthèse entre deux arts que l’on a souvent opposés, mais qui n’en forment en fait qu’un seul : la bande dessinée et le manga.  […]

Laisser un commentaire