↑ Retour à A voir au Japon !

Shinjuku, de l’ombre à la lumière

Après deux passages en 2008 et en 2012, Shinjuku est devenu pour Japon Facile un des quartiers de Tokyo les plus fascinants ! Plein feux sur ce quartier aux cotés Docteur Jekyll et Mister Hyde.

Tokyo-Shinjuku-drakkh (204b)
 Yasukuni Dori – © Japon Facile

L’histoire de Shinjuku débute au XVIIème siècle. En 1698 la petite ville de Naito-Shinjuku débute sa croissance. Elle tient son nom de « Naito », le nom de la famille du Daimyo de la région (le Daimyo est le « seigneur » local) et de la contraction de « Shin » (nouveau) et de « juku » ou « shuku » (station). C’est une des stations ou points de repos (« Shukuba ») sur la route du Koshu Kaido, une des cinq grandes routes traversant le pays durant la période Edo (~1600/1868).


Naito-Shinjuku a été intégrée à la ville de Tokyo en 1920. Trois ans plus tard, en 1923, c’est un des rares quartiers en grande partie épargné par le gigantesque tremblement de terre qui dévasta le Kanto (la région de Tokyo). De fait Shinjuku est situé sur une zone sismique assez stable et c’est pour cette raison que nombre de gratte-ciels vont pouvoir y être construits.

Tokyo-Shinjuku-drakkh (3)  DSCF5859
Yasukuni Dori – Vues de la gare coté Kabukicho – © Japon Facile

L’essor moderne de Shinjuku commença après les jeux d’été de 1964 et fût renforcé en 1972 par la construction du grand hôtel Keio Plaza.

Tokyo-Shinjuku- (26) Tokyo-Shinjuku- (28)
 Mode Gakuen Cocoon Tower (2008 – 204 mètres – Abrite des écoles privées) / Bâtiment de la mairie – © Japon Facile

Shinjuku est aujourd’hui un des 23 arrondissements créés en 1947 et qui composent la ville de Tokyo. Il regroupe plus de 300 000 habitants sur 18 kilomètres carrés. Pour parler chiffres, cela représente 17 500 hab/km² ; en comparaison la densité de population parisienne est de 21 300 hab/km².
A l’ouest se dressent les grands buildings du quartier de Nishi-Shinjuku. On y trouve des sièges de grandes sociétés japonaises telles que NTT East, Seiko Epson, Subaru ou Fuji Heavy Industrie.

Le Tokyo Metropolitan Government Building, dessiné par l’architecte japonais Kenzo Tange, abrite ce que l’on appelle la « mairie de Tokyo » et qui s’apparente plus au gouvernement d’un petit état. Il s’agit tout de même de gérer une ville de plus de 8,5 millions d’habitants, ce qui en fait la plus grosse ville du monde (13 millions pour la préfecture et 38 millions pour l’ensemble de la mégapole tokyoite) ! Le maire actuel Hiroko Nakayama dirige la ville avec 37 autres élus. La mairie s’est établie dans ce building de 48 étages en 1991.

Tokyo-Shinjuku- (45)
 Vue sur Tokyo depuis la marie – © Japon Facile

Les 2 tours offrent avec leur 202 mètres de hauteur un point de vue magistral sur l’ensemble de la ville. L’entrée est gratuite. Cela permet de découvrir l’architecture urbaine japonaise, enchevêtrement de maisons et d’immeubles, et, s’il fait beau, d’espérer apercevoir le Mont Fuji.

Tokyo-Shinjuku-drakkh (171)
 Gare de Shinjuku – Odakyu – © Japon Facile

Aujourd’hui la Gare de Shinjuku (construite en 1885) est le point central de l’arrondissement. Il s’agit de la gare la plus fréquentée du monde avec plus de 2 à 3 millions de voyageurs quotidien ! Elle est desservie par une douzaine de lignes de chemin de fer, le métro (Chuo Line, ainsi que la célèbre « Loop » ou Yamanote Line). C’est aussi une grande gare routière.
Elle, ou du moins les immeubles qui la surplombent, abrite un célèbre magasin : l’Odakyu Departement Store. Shinjuku en possède évidement d’autres tels que Isetan ou Takashiyama, ou encore les célèbres temples de l’électronique que sont les chaines Yodobashi et Bic Camera.

Tokyo-Shinjuku- (6) Tokyo-Shinjuku- (10)
 Rue côté ouest / Magasin de costume côté ouest – © Japon Facile

Ce qui marque le plus, c’est la délimitation entre deux mondes que semble matérialiser la Gare de Shinjuku. D’un côté, à l’ouest, le monde des affaires, les grands buildings, le Japon économique, sage, propre, hiérarchique et ordonné. D’un autre côté, à l’est, Kabukicho, le quartier des bars, des jeux, du karaoké, du sexe et des yakuzas, le Japon sulfureux et déjanté. A l’ouest la vie de jour bien rangée et à l’est la vie de nuit sans tabou. Shinjuku est un quartier à l’image de ce Japon et de ses deux visages, le troisième étant celui des temples et de la tradition.

Tokyo-Shinjuku-drakkh (205)
 Enseigne sur le toit d’un immeuble de jeux – © Japon Facile

Quand la nuit tombe sur Shinjuku une marée humaine envahit le Kabukicho à la lumière des néons qui scintillent comme un kaléidoscope géant. La première fois que l’on y met les pieds, on se sent happé par ce quartier, comme pris dans un mouvement collectif. Malgré tout l’alcool qui coule dans ces rues et ces ruelles, on ne s’y sent jamais en danger (pour exemple, même si cela ne vaut pas vérité, en plusieurs soirées je n’y ai jamais vu une bagarre). Pas de police… mais des hommes en costars veillent… droit comme des « i » avec parfois une discrète oreillette. Ici la légende et la fiction du yakuza semble rejoindre la réalité.

Tokyo-Shinjuku- (95) Tokyo-Shinjuku- (90)
 Rue du Kabukicho / Pachinko – © Japon Facile

Profitez d’une soirée à Shinjuku pour entrer dans quelques bars (attention aux bars à hôtes / hôtesses…) Puis si vous êtes motivés et surtout si vous en comprenez les règles, faites un pachinko. mais dans tous les cas entrez au moins dans un, le spectacle vaut le détour. Pour finir, faites un karaoké jusqu’au bout de la nuit !

Le Kabukicho regorge de plus de 3 000 établissements dont 500 consacrés au sexe. Attention aux rabatteurs !
Pour rentrer à l’hôtel ? Pas d’inquiétude s’il n’y a plus de métro (il reste ouvert jusqu’à environ 1 heure du matin), des dizaines de taxis attendent face à la gare à l’entrée du quartier et leurs tarifs sont très largement abordables.

Tokyo-Shinjuku- (2)
 Rue commerçante côté est – © Japon Facile

En plus de Nishi-Shinjuku et du Kabukicho (qui tient son nom d’un projet de théâtre -kabuki- jamais réalisé), l’arrondissement de Shinjuku comporte d’autres visages et d’autres quartiers.

Omoide Yokocho ou « Piss Alley » qui est un ensemble de ruelles le long des voies nord-ouest est appréciable pour ces petits restaurants. Shin-Okubo, aussi appelé « Koreatown » ou « Little Asia ». Shinjuku Gyoen, un grand parc. Shinjuku ni-chome, le quartier gay situé autour de Naka-dori. Kagurazaka dit aussi le « Petit Paris » pour sa forte communauté française.

On y trouve aussi des musées tel que le Musée du sabre japonais, des hôtels tels que le Park Hyatt, célèbre pour le tournage de Lost un Translation ou des universités comme l’Université de Waseda une des plus prestigieuses universités privées du pays.

Impression_of_Shinjuku_Gyoen,_Tokyo_(11)
 Shinjuku Gyoen – Carsten Otto – Wikimedia

Si vous décidez de partir au Japon et de découvrir Shinjuku, prenez une journée. Vous pouvez commencer le matin par la mairie, le quartier des buildings, puis vous rapprocher du Kabukicho pour y passer la soirée.

Avant, faites un détour par le parc de Shinjuku Gyoen et le sanctuaire shinto d’Hanazono Jinja.

1024px-Hanazono-jinja_haiden
Hanazono Jinja – Wikimedia

Sources : Wikipedia, Japan Guide, Guide Vert Japon, Guide National Geographic Japon, Guide Voir Hachette Japon

Article publié dans le Yatta Fanzine N°6.

Crédits photos : Tous droits réservés © Japon Facile.
Pour plus de photos de Shinjuku, rendez-vous sur notre site la partie Galerie Photos Japon.

PLANS :

Shinjuku est principalement accessible par :

  • La ligne JR Yamanote (JR Pass ok)
  • La Marunochi Line (Tokyo Metro)
  • La Shinjuku Line (Toei, terminus)
  • La Oedo Line (Toei)

plan-metro-tokyo_shinjuku

Scan0001

POI :

3011_map_03
Image JapanGuide.com

Horaires notables :

  • Tokyo Metropolitan Governement Building

Observatoire côté Nord : 9h30 – 23h00
Observatoire côté Sud : 9h30 – 17h30 (jusqu’à 23h00 quand le côté Nord est fermé)
Entrée : gratuite et jusqu’à 30 minutes avant la fermeture
Fermeture Observatoire côté Nord : 2nd et 4ème lundi de chaque mois (mardi en cas de jours férié)
Fermeture Observatoire côté Sud : 1er et 3ème mardi de chaque mois (mercredi en cas de jours férié)
Fermeture des 2 Observatoire : du 29/12 au 03/01 (sauf le 1er janvier)

  • Shinjuku Gyoen

Horaires : 9h00 – 16h30
Entrée : 200 Yens – jusqu’à 30 minutes avant la fermeture
Fermeture : Lundi (mardi en cas de jours férié), du 29/12 au 03/01
Pas de fermeture pendant la période de floraison des cerisiers (mars / avril) et la Chrysanthemum Exhibition (1ère moité de Novembre).

  • Musée du Sabre japonais

Horaires : 10h00 to 16h30
Entrée : 600 Yens – jusqu’à 30 minutes avant la fermeture
Fermeture : Lundi et vacances du Nouvel An

 

1 ping

  1. Reportage Japon : 24 heures dans la gare de Shinjuku » Japon Facile

    […] gare ferroviaire de Shinjuku à Tokyo est la plus grande du monde. Chaque jour, plus de 3 millions et demi de passagers y […]

Laisser un commentaire