Présentation des trains et métros au Japon

Les transports sur place pourront représenter une part importante de votre budget, surtout si vous vous déplacez sur de longues distances.

Quelque chose d’utile quand on arrive dans un pays étranger, et qui plus est quand on ne parle quasiment pas la langue (et que niveau lecture l’alphabet nous est illisible), c’est de savoir comment se déplacer, voir même de façon plus basique comment rejoindre son hôtel en sortant de l’aéroport. Cette page est une des raisons principale de la création de se site : avant de partir nous n’avions quasiment aucune infos à se sujet, à par sur quelques sites en anglais. Voici donc en quelques mots les clefs indispensable pour emprunter les transports en commun au Japon !

On dit souvent que les transports japonais sont chers, c’est une affirmation à relativiser en tant que touriste. Certes le Shinkansen coûte un peu plus cher que le TGV et le ticket de base de bus ou de métro est plus cher à Tokyo ou Kyoto qu’à Paris, mais en tant que touriste vous pourrez bénéficier de nombreux avantages !
Vous découvrirez aussi que certaines stations de métro ou gares sont de véritables villes souterraines ! Nombreux restaurants, magasins en tout genre, gare rime parfois avec centre commercial.

osaka metro 10 osaka metro 23

Banquettes, poignées, publicité omniprésente, multiples climatisation, bienvenue dans un métro japonais !
Normalement il ne faut pas y manger et votre téléphone doit être mis sur vibreur.

513

Attention, à certaines heures des wagons sont exclusivement réservés aux femmes !
Pourquoi ? La promiscuité régnant dans un wagon surchargé aux heures de pointe et (avouons-le) les tendances parfois perverses des Japonais ajoutées à un principe de femme soumise, ont menés à des dérives de harcèlement sexuel (attouchement) obligeant les autorités à réagir de manière radicale.

N’hésitez pas à vous lever pour donner votre place à une personne âgée. Le respect du troisième âge est tout autre au Japon (d’ailleurs certains anciens sauront parfois bien vous le rappeler…). La personne risque au premier abord de refuser, insistez un peu mais pas trop. Si elle ne prend pas votre place rasseyez-vous poliment.
Sur le même principe, ayez l’œil et évitez de vous asseoir sur les sièges réservés (personnes âgées, femmes enceintes, handicapés…).

osaka metro 9 DSCF5770

L’organisation des transports au Japon n’est pas comme celle de la France. Certes on retrouve « une » compagnie « nationale » (en fait découpée en plusieurs compagnies régionales) la « JR » pour Japan Rail, mais celle-ci est en concurrence avec de multiples compagnies privées plus ou moins importantes (certaines peuvent ne posséder qu’une ligne). A titre d’exemple, à Tokyo pour pourrez prendre des lignes JR, des lignes Tokyo Métro ou Toei. Il faut donc faire attention car les billets ne sont généralement pas compatibles d’une compagnie à l’autre (à l’inverse des cartes type Suica/Pasmo).

Le JR Pass est comme son nom l’indique un pass proposé par le groupe Japan Rail qui est composé de 6 compagnies de train. On peut le comparer en France à la SNCF. Il permet d’emprunter le train de manière illimité pendant plusieurs jours.

jr-pass-compagnies

Voici la carte du réseau « JR » Japan Rail :

jr-pass-carte

Le JR Pass vous permet d’emprunter tous les transports du groupe JR ( à l’exception des trains « NOZOMI » et « MIZUHO »), c’est à dire pas uniquement le train, mais aussi les bus, ferrys et métros de la compagnie. Par exemple la ligne de métro Yamanote (dite la « loop ») dans Tokyo ou le ferry pour aller sur l’île de Miyajima (le ferry JR Hakata-Pusan (Corée) n’est pas inclus).

En savoir plus sur le JR Pass et le commander.

 

Laisser un commentaire