Japon, Bibliothèque du Voyageur Gallimard

Japon, Bibliothèque du Voyageur Gallimard

Voilà très vraisemblablement de guide généraliste sur le Japon le plus complet que j’ai eu entre les mains. Le plus gros aussi. Alors attention, qui dit complet de manière générale implique que forcément des grandes localités comme Tokyo y sont à l’inverse traitées de manière plus concise que dans d’autre guide. Présentation sobre, de longs textes mais accompagnés d’un nombre conséquent de photos. Comme pour le guide National Géographic, il s’agit plus d’un guide préparatoire, par contre avec ces quelques plans de qualité il peut trouver une place dans la valise. Le petit « Carnet pratique » à la fin est clair et bien fait.

Critique et scans à partir de l’édition 2009. Pas de nouvelle édition.

Carte d’identité :

  • Editeur Gallimard
  • 400 pages / 22 x 15 cm / couleur / papier glacé
  • Prix de 28 €
  • Guide généraliste

 

La sobriété de la couverture et du sommaire donnent le ton dès le départ.

Ce que l’on remarque aussi en premier ce sont les 120 pages consacrées à l’histoire et à la culture japonaise. 120 pages sur 400, c’est énorme ! En achetant ce guide on a presque entre les mains un livre d’histoire sur le Japon. De fait c’est complet, mais sans en devenir rébarbatif. C’est complet parce que nombre de sujets sont abordés, tout en restant généraliste.

guide_japon-gallimard guide_japon-gallimard-sommaire

 

Une carte générale du Japon est présente dans le rabat, ensuite chaque région est introduite par une carte généraliste (à une échelle plus ou moins grande) de bonne facture. Quelques plans des grands sites sont présent et sont assez clairs. Par contre aucune proposition d’itinéraire, dommage cela manque.

guide_japon-gallimard-carte guide_japon-gallimard-plan-tokyo

Du fait du peu de plans et de l’absence d’itinéraire la présentation de chaque lieu par un long texte est très didactique. On peut même dire parois trop succincte : on sait que c’est à voir mais on ne sait pas trop ce que cela vaut. Des indications d’horaires d’ouverture sont parfois présentes, mais pour le prix, l’adresse ou les moyens de s’y rendre il vous faudra aller voir ailleurs.

guide_japon-gallimard-shinjuku guide_japon-gallimard-kyoto

En fait ce guide axe son intérêt sur la présentation des lieux et sur ce qu’il y a au delà, un peu comme s’il considérait que détailler les grands lieux beaucoup le font, alors autant s’intéresser à des endroits plus petits et plus méconnus. C’est une idée qui se défend et qui en fait un guide très intéressant.

Exemple dans la région d’Okayama où l’on trouve des indications précises sur Kurashiki mais aussi Takahashi.

guide_japon-gallimard-takahashi

 

Laisser un commentaire